TransAnatolia 2017

link.png La carovana dei mezzi Dakar sbarca in Argentina


sbarco argentinaVento a favore e mare tranquillo per la traversata dei mezzi che dal 5 gennaio 2014 affronteranno la 36. edizione della Dakar, nonchè la sesta in Sud America. Solo 19 giorni di traversata e poi lo sbarco - avvenuto nei giorni scorsi, subito prima di Natale - di tutti i veicoli, moto, quad, auto e camion al porto di Campana a circa 70 km da Buenos Aires.

Le verifiche si erano svolte per quasi tutti i concorrenti il 21 e 22 novembre a Le Havre e tutti i veicoli poi erano stati caricati sulla nave della Grimaldi Lines - la Grande Roma - ed erano partiti alla volta dell'Argentina. E' lì che sono sbarcati pochi giorni fa e ora sono tutti sistemati in ordine al porto di Campana, in attesa che già dal 30 dicembre, cominciando dal personale e da tutti coloro che lavorano sulla gara, e proseguendo poi dal 31 con piloti e tutto il resto della carovana, vengano recuperati per essere portati a Rosario, dove, dal 2 gennaio, cominceranno le verifiche della sesta edizione sudamericana della Dakar.

700 i veicoli da scaricare e più di qualcuno ha subito qualche acciacco. Qualche gomma sgonfia, le batterie a terra come spesso accade, e addirittura qualche danno per colpa di piccoli crolli avvenuti durante la traversata o al momento dello sbarco. Comunque i proprietari dei mezzi danneggiati sono stati prontamente avvertiti, in modo tale da poter predisporre l'eventuale ricambio da portarsi dietro da casa, e tutto sembra sistemato.

 

Version française

Un rendez-vous majeur était fixé à la fin novembre au Havre, où certains des pilotes s'étaient rendus à la hâte pour y embarquer leurs véhicules. Depuis cette échéance quelquefois vécue dans la précipitation, les motos, quads, autos et camions ont connu une croisière des plus tranquilles, bichonnés par l'équipage du Grande Roma ainsi que par deux équipiers du Dakar, Luc et Simon, devenus marins pour la circonstance. Sur une mer d'huile de bout en bout, la feuille de route a été parfaitement respectée : c'est dans la nuit de dimanche à lundi que le cargo a accosté au port de Campana, à 80 km de Buenos Aires. Les opérations de déchargement ont ensuite occupé une trentaine de dockers, travaillant en collaboration avec 23 personnes des équipes du rallye, pour une très longue journée de petits bricolages et de concours de stationnement. Chargé de superviser le chantier, Jean-Marc revient sur les contretemps rencontrés pendant cette séance : « Après trois semaines de mer, les véhicules ont quelquefois les pneus dégonflés, ou les batteries à plat. Et cette année, cela nous a souvent bloqués. Alors même en nous activant pour pouvoir les redémarrer, nous avons mis un peu plus de temps que d'habitude. En plus des véhicules de course, il y avait également des camions et voitures d'assistance, d'organisation et de presse, ce qui nous faisait 700 véhicules à débarquer. Au total, nous avons fermé le parc de stationnement à 3h00 du matin ! » Pendant une semaine, les véhicules seront surveillés en continu par les services de sécurité du port, ainsi que trois équipiers du Dakar. Les concurrents, eux, sont attendus à partir du 31 décembre.