TransAnatolia 2017

link.png Il team di David Casteu: una squadra prestigiosa


team casteuUna presentazione in grande stile. A Nizza, alla presenza del sindaco della città e di Etienne Lavigne, direttore della Dakar che non partecipa spesso a presentazioni private. Eppure per David ha fatto un'eccezione, e l'ha fatta soprattutto per il suo team di sei piloti - lui compreso - che correrà alla Dakar 2015. "Sono venuto per David - ha detto Lavigne - che è un amico e che stimo moltissimo, ma sono venuto anche per ringraziare il sindaco di Nizza che è un sostenitore dello sport".

casteu nice dakarNon sarà una Dakar facile la prossima per David Casteu. Non lo sarà perchè il doppio ruolo di team manager e pilota non è semplice da recitare. Anni fa, a Buenos Aires David aveva confidato che era arrivato ad un bivio della sua carriera e che doveva prendere una decisione. Era il 2011 e David aveva finito la Dakar in 69. posizione, stanco, deluso, amareggiato. Ha proseguito nella sua carriera, finendo la Dakar dell'anno dopo in 41. posizione, abbandonando poi nel 2013 alla nona tappa, conquistando il 10° posto assoluto nell'anno appena trascorso. Ora torna, con uno squadrone, con un team di ragazzotti più o meno giovani, alcuni già esperti, alcuni alla loro prima Dakar ma con un curriculum che parla di tanti altri rally. Con lui ci sono : Romain Souvignet, Charles Cuypers, CharlesCharles Monier, Thierry Domenach et Jean-Christophe Menard. E stare con David, ascoltare i suoi consigli e seguirlo nella preparazione ha fatto sì che questi piloti abbiano già le idee chiare, fin dall'inizio. Charles Cuypers, per esempio, ha spiegato che la sua intenzione è partire subito con un buon ritmo che gli permetta di essere in buone condizioni alla fine della prima settimana di gara (quella che secondo David Castera dovrebbe essere la più semplice delle due previste). "Penso che questa Dakar sia più difficile rispetto a quelle africane, che avevo già corso in passato, in auto e in moto: il livello è sicuramente più elevato e per questo mi avvicino a questa gara con grande umiltà". Charles Monier invece è un pompiere e ha 29 anni. Questa è la sua prima Dakar ma ha corso sulla Ruta 40, in Argentina, ed è un esperto pilota del Bol d'Or. Anche lui ha la testa sulle spalle "Sono così emozionato e nello stesso tempo incantato...questo è il museo dello sport e io ci sto entrando. Voglio arrivare alla fine, semplicementeMenard questo, e ovviamente divertirmi. E siccome sono un pilota voglio migliorare le mie prestazioni, il mio livello". Accanto a loro, fra gli altri, Jean Christophe Menard, pilota esperto, alla Dakar negli ultimi cinque anni in Sud America. Istruttore di scuola guida, il pilota di 49 anni è sempre emozionato prima della partenza. Il suo obiettivo è ovviamente arrivare al traguardo, se possibile nei primi 50, e conta molto sull'esperienza di David - cosa che gli dà grande serenità - per raggiungere la sua meta. Solo quindici giorni fa è caduto e si è fratturato il radio, ma si sta riprendendo e la grinta, per affrontare fra 9 giorni la Dakar 2015 non gli manca davvero.

Version française

Christian Estrosi, député-maire de Nice, président de la Métropole Nice Côte d’Azur et Etienne Lavigne, directeur du Dakar, ont dévoilé la KTM 450 de David Casteu, en présence des six pilotes du Team Casteu et d’une foule de passionnés, de sponsors et de journalistes.Etienne Lavigne a tenu à venir soutenir le Team Casteu :« Cette année, je viens pour David qui est quelqu’un que j’aime beaucoup, qui a un parcours vraiment exceptionnel. Et je viens aussi pour Monsieur le Maire, Christian Estrosi, parce que c’est un défenseur du sport. J’aime bien les valeurs qu’il porte à travers son engagement dans le monde du sport. Et je tenais à saluer aussi son engagement auprès de David. Il mérite qu’on l’accompagne sur le plus grand rallye du monde. Quant à David, avec son expérience de la course du Dakar et de cette discipline très dure, il a cette envie de partager ce qu’il sait. Je trouve méritoire cette espèce de passage de témoins de David, bourré d’expérience et de talent, parce que les grands champions ne sont pas tous comme ça. Lui, il le fait avec générosité et talent. De plus, David ne vient jamais pour faire de la figuration, il a fait des très belles places sur le Dakar.
C’est un pilote qui continue dans un super esprit, c’est un des leaders charismatiques de la discipline».

David a présenté ensuite son équipe aux invités : Laurent Dupas (mécanicien), François Bonnet (logistique), Jean-Pierre Aujoulet (administration) et les pilotes qui forment le Team Casteu au Dakar 2015 : Romain Souvignet, Charles Cuypers, Charles Monier, Thierry Domenach et Jean-Christophe Menard.
Puis, Christian Estrosi a, dans un discours chaleureux, rendu hommage à David, lui souhaitant bonne chance pour le Dakar et lui offrant un drapeau niçois que le pilote saura déployer en Amérique du Sud.« Je remercie tous mes partenaires et tous les passionnés qui sont derrière moi et je les invite tous à me suivre sur mon site internet et sur facebook » a conclu David.

Ils ont dit :

Charles Cuypers : “C’est extrêmement motivant de faire partie de cette dynamique“. Charles Cuypers, 47 ans, entrepreneur dans le secteur des énergies renouvelables, a déjà participé au Dakar en auto et en moto et aux Dakar Series 2014 en Argentine, Paraguay et Pérou.
Charles, tes impressions à l’approche du Dakar : « Je suis très impressionné parce qu’on est quand même au côté d’un champion du monde et, autour de David, il y a un faisceau de compétences, d’amitié et de personnalités. C’est extrêmement motivant de faire partie de cette dynamique. Cette soirée est la traduction de ce qu’est David : il allie performance et humanisme. Bravo à la ville de Nice de soutenir un champion comme David ! ».
Quels sont tes objectifs ? “Partir tout de suite sur un bon rythme qui puisse me permettre d’être dans de bonnes conditions de course à la fin de la première semaine.Dans la deuxième semaine, arriver à gérer pour me rapprocher des places d‘honneur. Pour avoir couru les trois courses des Dakar Series en Amérique du Sud, je pense que le Dakar est d’un niveau plus élevé que celui que j’ai eu en Afrique. J’y vais donc avec beaucoup d’humilité. Ce sera difficile avec quatre passages de la Cordillère des Andes“.
 Charles Monier : « Un immense plaisir et un honneur ». Charles Monier, 29 ans, pompier à Bollène (84) a couru en Coupe de France promosport 1000 et deux fois le Bol d’or. En rallye-raid, il a participé à un Dakar Series, la Ruta 40 en Argentine.
Charles, tes impressions à l’approche du Dakar : « C’est un immense plaisir et un honneur d’avoir pu participer à la présentation en tant que pilote du Team Casteu. C’est un aboutissement de beaucoup de travail pour en arriver là, la concrétisation d’un an et demi de travail, d’entraînement et de sacrifices. Le cadre du musée du sport est magnifique, c’est un immense bonheur. Il n’y a pas d’adjectif pour qualifier ça. Je suis enchanté ».
Quels sont tes objectifs ? « Pour mon premier Dakar, le premier objectif est de rallier l’arrivée et prendre un maximum de plaisir sur la moto, même si, en tant que compétiteur, on pense toujours améliorer ses performances. Avant, j’ai participé à la Ruta 40, Dakar Series en Argentine où je me suis classé 23e ».

Jean-Christophe Ménard : « Faire partie de l’Histoire ».Jean-Christophe Ménard, 49 ans est moniteur auto et moto-école à Saintes. Pilote confirmé, il a participé à tous les Dakar en Amérique du Sud de 2010 à 2014.Jean-Christophe, tes impressions à l’approche du Dakar :« C’est un lieu mythique avec plein d’histoires et je me dis que j’en fais partie. Cette présentation est sérieuse, professionnelle. C’est motivant et je me dis : ça y est, le Dakar commence ! Tout devient de plus en plus important. Il ne faut rien laisser au hasard. On va faire nos malles dans quelques jours ! ».

Quels sont tes objectifs ? « Je n’ai pas de pression particulière, mais rentrer dans les 50 sera un objectif. Je me sens serein sur ce Dakar dans le Team Casteu et l’équipe de David va m’aider à dépasser mes limites. Je viens de me faire une fracture au radius il y a quinze jours après une chute en moto, mais je serai guéri pour le Dakar ». Romain Souvignet : « Le compte à rebours est en marche ». Romain Souvignet, 30 ans, directeur marketing et directeur général de la société Obut. Après un rallye du Maroc et deux Tunisie, il s’est classé 33e de son premier en 2013.

Romain, tes impressions à l’approche du Dakar : « C’est à la fois hyper agréable et bien d’avoir une ville de Nice qui s’implique ainsi. Le musée est un lieu magique et exceptionnel. C’est super bien d’accueillir un team comme celui de David. Cette présentation, c’est un petit peu le premier départ. On met le compte à rebours en marche. A partir de là, on officialise les choses avant de prendre l’avion ».
Quels sont tes objectifs ? « Aujourd’hui, se donner un objectif en tant que pilote amateur, c’est compliqué. D’autant qu’il y a de plus en plus de bons pilotes amateurs. C’est vrai que j’avais fait un très beau parcours sur le Dakar en 2013. Mais je n’ai pas d’objectif de classement, je serai là pour David… Les étapes marathon seront très dures ».

Thierry Domenach : « Un bon coup de projecteur sur la moto ».Thierry Domenach, 47 ans, chef d’entreprise (vente, réparation, location de motos) à La Croix-Valmer (Var) a couru le Dakar en 2000 sur une Honda 600 XR.

Thierry, tes impressions à l’approche du Dakar : « Ce musée est un très bel endroit. Moi qui suis un professionnel du deux-roues, j’étais très fier de voir la moto à l’honneur dans ce musée. C’est vraiment l’endroit choisi car la moto est souvent un sport auquel on ne pense pas toujours et qui peut souvent être oublié. Cela jette un coup de projecteur ». Quels sont tes objectifs ? « J’ai déjà fait un Dakar en 2000, j’ai 47 ans. Aujourd’hui, je suis plus dans l’idée de faire quelque chose de raisonnable. Il faut beaucoup d’humilité et de sérénité. Mon objectif est de vivre une belle aventure dans le Team Casteu ».