link.png Dakar 2017: Marc Coma parla delle 12 tappe


logo dakar 2017Il 23 novembre Parigi ospiterà la conferenza stampa di presentazione della prossima Dakar, che si correrà fra Paraguay, Bolivia ed Argentina, con partenza il 2 gennaio. L'imbarco dei mezzi poi si svolgerà il 24 e 25 novembre al porto di Le Havre come sempre e i mezzi si potranno recuperare dal 27 dicembre al porto, a Buenos Aires per portarli via strada fino ad Asuncion da dove prenderà il via la competizione.

Cartina Dakar 2017 det12 tappe per una 39. edizione che almeno sulla carta non si preannuncia come la più bella mai corsa in Sudamerica, da quando, nel 2009 la Dakar fece le valige e si trasferì al di là dell'Oceano.

Marc Coma quest'anno ha preso parte attivamente alle ricognizioni e proprio lui in questi ultimi mesi durante le sue apparizioni in gare o altri eventi ha dato le prime notizie relative al percorso e alle sue peculiarità. Il cinque volte vincitore della competizione internazionale ha trascorso quasi un mese in Bolivia cercando un percorso all'altezza della situazione e il catalano è sicuro di averlo trovato. Prima di tutto Marc Coma ha promesso sabbia, la grande assente dalle ultime edizioni della gara "Un percorso audace e pieno di sorprese sarà quello che i concorrenti troveranno in Bolivia - ha anticipato l'ex motociclista - sia a livello di terreno che di paesaggi. Chi fino ad oggi pensava di conoscere la Bolivia perchè la Dakar ci era già passata negli ultimi tre anni scoprirà che non è così". La 39. edizione della Dakar dunque, sulla carta, proporrà sei giorni di sabbia e non solo: "Dune, sabbia e attraversamenti vari saranno all'ordine del giorno - ha confermato il direttore sportivo della Dakar - in chiaro stile africano. E poi ci saranno i fuoripista, le piste sperdute e lontane, e la navigazione tornerà a rappresentare una delle principali difficoltà della gara". Non a caso sono stati introdotti dei cambiamenti anche all'interno della strumentazione Gps che funzionerà in modo diverso e con riferimenti e WPT leggermente modificati rispetto al passato.

Che la Bolivia ricordi moltissimo l'Africa l'avevamo già scoperto e sperimentato lo scorso anno quando le tappe tracciate intorno a Uyuni avevano ricordato ai più esperti, alcuni dei paesaggi tipici della Mauritania ed in particolare di Atar.

Anche la lunghezza delle tappe è stata maggiorata, rispetto all'edizione 2016, portandole quasi tutte a contenere speciali da oltre 450 chilometri oltre ad una in particolare con una ps di ben 620 chilometri.  La cittadina di Uyuni, a 3200 metri di altezza ospiterà il bivacco marathon di tutte le categorie, al termine di una tappa che non dovrebbe avere un parco chiuso, bensì consentire ai piloti di lavorare sui propri mezzi. Ma ci sono anche altre novità riguardanti la marathon che verranno svelate però solo a novembre a Parigi durante la conferenza stampa.

Version française (communique de presse ASO)

Après 27 jours cumulés passés en Bolivie, Marc Coma et les équipes de reconnaissance dévoilent en partie le menu sportif du prochain Dakar. Découverte, franchissement, aventure, et inattendu seront à l’honneur sur un parcours relevé. Un objectif : l’inattendu. Un parcours audacieux et surprenant a été tracé sur les 5 jours de course en Bolivie. « Les concurrents seront surpris par les paysages et la difficulté des terrains rencontrés en Bolivie » commente Marc Coma, directeur sportif du Dakar. « Nous allons réellement découvrir ensemble un pays que tout le monde pensait connaître après 3 éditions passées dans la région d’Uyuni ». Le Dakar 2017, au total, comprendra 6 jours agrémentés de zones de sable, de dunes et de franchissement, dans un environnement très « Africain » pour la partie Bolivienne.  Au-delà du sable, de très nombreuses pistes perdues ou oubliées, et de grandes zones de hors-piste feront la part belle à la découverte et aux navigateurs les plus pointus. A ce jour, plusieurs étapes de plus de 450km de parcours chronométré ont été tracées, alors qu’une épreuve spéciale de 620 kilomètres sera l’un des temps forts de cette édition 2017.La ville d’Uyuni, à 3 200 mètres d’altitude, sera le théâtre d’un bivouac marathon pour toutes les catégories. Privés de leurs assistances, les pilotes et équipages auront la possibilité de s’entraider pour effectuer les éventuelles réparations nécessaires et vérifications d’usage, en mode « parc de travail ». Lors de la première semaine, un tout nouveau type d’étape Marathon pourrait voir le jour, concernant principalement les premiers de chaque catégorie. Les détails seront révélés lors de la conférence de presse du 23 Novembre 2016, à Paris.

Les traditionnels outils de navigation du Dakar (le GPS) fonctionneront en mode dégradé : certaines fonctions seront supprimées pour pimenter la navigation. Les WPC (Way Point Control), testés avec succès lors du dernier né des Dakar Series, l’Afriquia Merzouga Rally en mai dernier, seront utilisés. Déjà redoutés des navigateurs, leur objectif est de s’assurer du respect de l’itinéraire et rendre la navigation plus pointue.  Rendez-vous le 23 novembre, pour tous les détails du Dakar 2017, qui s’annonce déjà audacieux, difficile, et surprenant.

« Peut-être que grâce au Dakar, le monde entier va arrêter de confondre le Paraguay et l'Uruguay », plaisante à moitié Mme Marcela Bacigalupo, Ministre du tourisme du Paraguay, dans les coulisses de la présentation organisée à Asuncion. Certes, son voisin à la tribune, Victor Pecci, a déjà fait briller les couleurs de son pays, mais l'ancien finaliste de Roland-Garros devenu Ministre des sports se réjouit surtout du fait que « le Dakar sera sans le moindre doute le plus gros événement international que le pays ait jamais reçu dans son histoire ». Côté pilotes, le plus capé des représentants paraguayens, Nelson Sanabria, 4ème du Dakar en 2015 (cat.quads), se projette déjà vers le moment de fierté qu'il attend en janvier prochain : « c'est un rêve qui va finalement se réaliser, ce sera vraiment grandiose de pouvoir prendre le départ entouré de nos proches ».

La traversée du Paraguay sera certainement un moment fort en émotions pour Sanabria et ses compatriotes en piste, mais c'est ensuite en pénétrant en Bolivie que la partie sportive va se pimenter. En présence du Président Evo Morales, Etienne Lavigne a rappelé que « la gestion de l'altitude fait désormais partie des paramètres à maîtriser pour les pilotes et mécaniciens du Dakar, qui ont bien saisi toutes les conséquences lors de leurs expéditions à Uyuni les années précédentes ». Mais cette fois-ci, la virée bolivienne emmènera le Dakar jusqu'à La Paz pour une journée de repos où les concurrents reprendront leur souffle d'une façon inhabituelle… à 3600 m ! L'altitude ne fera pas peur à Chavo Salvatierra, le porte-drapeau en catégorie moto et à son collègue quadeur Walter Nosiglia, qui se réjouissent déjà à l'avance de ce séjour longue durée en Bolivie. Evo Morales, qui baigne maintenant avec aisance dans l'univers du Dakar depuis la première visite en 2013, s'est quant à lui projeté en janvier prochain en s'associant à la promesse formulée par Thierry Sabine : « Ce sera un défi pour ceux qui partent, du rêve pour ceux qui restent ».

Le tappe della Dakar 2017


02/01 :Asuncion (Par)-Resistencia (Arg)
03/01 : Resistencia-San Miguel de Tucuman (Arg)
04/01 : San Miguel de Tucuman-San Salvador de Jujuy (Arg)
05/01 : San Salvador de Jujuy-Tupiza (Bol) 06/01 : Tupiza-Oruro (Bol)
07/01 : Oruro-La Paz (Bol)
08/01 : Giornata di riposo a La Paz
09/01 : La Paz-Uyuni (Bol)
10/01 : Uyuni-Salta (Arg)
11/01 : Salta-Chilecito (Arg)
12/01 : Chilecito-San Juan (Arg)
13/01 : San Juan-Rio Cuarto (Arg)
14/01 : Rio Cuarto-Buenos Aires (Arg)


Comments

There are no comments


Post a comment